SIGNALISATION TEMPORAIRE

Mettre en place une signalisation temporaire des chantiers.

Mettre en place une signalisation temporaire des chantiers

PROGRAMME

[stm_iconlist margins= »13″]- Auto-évaluation des stagiaires
– Principes généraux de la signalisation
– Démarches administratives préalables (arrêté de circulation ou de voirie, Déclaration de Travaux (DT), Déclaration d’Intention de Commencement de Travaux DICT, etc.)
– Moyens de la signalisation temporaire
– L’installation de signalisation temporaire
Familles de panneaux et principales caractéristiques
Positionnement des panneaux
Pose et dépose de la signalisation
Jour ou nuit
– Principes de mise en œuvre et grandes familles de situations : réalisation de panneautage sur jeu pédagogique
Milieu rural ou urbain
Routes bidirectionnelles et chaussées séparées
Empiètement sur chaussée ou non
– Contrôle des connaissances

Option : Mise en situation réelle avec le matériel de l’entreprise[/stm_iconlist]

  • Définir l’objectif de la signalisation
  • Contrôler l’état des moyens de signalisation
  • Choisir un système d’exploitation de chantier temporaire conforme
  • Adapter les différents panneaux de signalisation aux situations rencontrées
  • Mettre en place la signalisation temporaire correspondante

Personne organisant des chantiers sur ou à proximité des voiries ou collaborateur réalisant des interventions sur chaussées ou à proximité, ayant à mettre en œuvre la signalisation temporaire.

  • Avoir 18 ans minimum (sauf certaines exceptions réglementées)
  • Savoir communiquer en français (lire, écrire, parler)

Selon profil (Débutant, expérimenté ou recyclage) et nombres de catégories d’engin.

Attestation de suivi de formation

Tous les 5 ans.